L‘innovation sans la recherche, c’est comme une voiture sans station essence, ça fait illusion très peu de temps. D’où l’importance de ce nouveau bâtiment. » Une métaphore bienvenue de la part Vincent Berger, directeur de la recherche fondamentale du CEA, pour comprendre l’importance de l’Institut de biosciences et biotechnologies d’Aix-Marseille (Biam).

Implantée à quelques kilomètres du site de Cadarache depuis 2012, la Cité des énergies a pour vocation à accélérer la transition énergétique grâce à la recherche sur les énergies bas-carbone. Ce « Biam », bâtiment de 7 500 m², sera dédié à la recherche fondamentale et au développement technologique dans le domaine de la biologie pour les énergies. Après une première pierre posée vendredi après-midi, il devrait accueillir 170 scientifiques à l’été 2020. Ingénieurs, scientifiques, groupes universitaire ou industriel en partenariat, start-up, toutes les équipes françaises et internationales se retrouveront sur ce site unique. « Le Biam est l’oeuvre d’un travail main dans la main entre le CNRS, l’Université Aix-Marseille et le CEA Cadarache. Il fallait croire dans cette aventure scientifique », confie Vincent Berger.

Continuez à lire : Économie | Cadarache : un institut pour trouver les énergies durables de demain | La Provence

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.