L’efficacité énergétique, tout le monde est pour. Cependant, différents obstacles ralentissent son déploiement, pourtant indispensable à la transition énergétique.

Rencontre avec Famakan BAGAYOKO, Etudiant en master 1 Physique de l’Énergie et de la Transition énergétique (PEnTE).

1. Bonjour Famakan et bienvenue. Présentez-vous en quelques mots…

Bonjour je suis BAGAYOKO Famakan partisan d’une transition énergétique durable, ingénieur en Physique de l’Énergie et de la Transition Énergétique en fin de cycle, et titulaire de deux licences : dont une en Génie Thermique spécialité Énergétique et une autre en Physique Instrumentation et Énergie.

2. Comment définiriez-vous l’efficacité énergétique ?

Face aux défis sans précédent qui découlent de la raréfaction des ressources énergétiques, de la croissance de la demande en énergie, de la nécessité de lutter contre le changement climatique et, donc, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, l’efficacité énergétique est un outil qui permettra d’optimiser la consommation des ressources en énergie et contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et à
atténuer le changement climatique.

En clair l’efficacité énergétique renvoie systématiquement à la notion d’efficience énergétique, qui est une composante importante de la mesure de la performance énergétique. Elle passe impérativement par l’optimisation de la consommation des ressources en énergie à travers:

  • Le développement des produits écoénergétiques
  • Réduction des gaspillages énergétiques
  • La multiplication des campagnes d’actions mondiale de mobilisation et de sensibilisation
  • Le développement de systèmes technologiques « intelligents »
  • L’Amélioration de la performance énergétique des énergies renouvelables

Selon U4E (United for efficiency) les appareils et équipements écoénergétiques permettent de réduire la consommation mondiale d’électricité de plus de 10 % et d’économiser 350 milliards de dollars par an sur les factures d’électricité !

En conclusion il faut retenir que l’efficacité énergétique est la condition sine qua non pour une transition énergétique durable.

3. Quel est votre point de vue sur les principaux obstacles en jeu?

A mon humble avis les enjeux et les défis qui se posent touchent à des problèmes aussi divers que l’accès à l’énergie, l’adéquation entre la production et la consommation, le prix et le coût de la production énergétique, mais l’un des freins essentiels est le coût de financement des solutions innovantes et le manque de sensibilisation.

Car très souvent l’efficacité énergétique tout comme la transition énergétique est perçue comme une question qui relève des autorités (gouvernement) alors qu’elle doit tous nous interpeller, un simple changement de nos habitudes pourrait réduire de manière conséquente notre consommation d’énergie et donc diminuer l’emprunte carbone.

Par exemple les Smartphones, tablettes, téléviseurs, les objets connectés envahissent notre quotidien… et plombent la note d’électricité, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Dans son rapport accessible gratuitement « More data, les énergie », l’AIE dresse le bilan de la consommation des appareils connectés, qui sont au nombre de 14 milliards dans le monde Ces appareils connectés consomment aujourd’hui 616 TWh d’électricité annuels, ce qui représente une facture globale de 60 milliards d’euros. En 2025, cette consommation pourrait presque doubler, pour représenter 6% de la consommation d’électricité actuelle de la planète.

4. Quels leviers, dans votre domaine d’activité, pourraient être utilisés pour accélérer les choses ?

Plusieurs moyens peuvent et doivent être combinés pour parvenir à un résultat souhaité :

  • Tout d’abord mettre en place des programmes qui se fondent principalement sur le remplacement progressif des énergies fossiles et nucléaire par un mix énergétique privilégiant les énergies renouvelables ainsi que sur une réduction de la consommation, une politique d’économie d’énergie et de réduction des gaspillages énergétiques, notamment via l’amélioration de l’efficacité énergétique et les évolutions comportementales en termes de consommation. Le transfert de certains usages énergétiques vers l’électrique (comme la voiture électrique) est aussi un volet de la transition énergétique.
  • Aussi il faut jouer sur l’activité de production d’énergie. Suivre et faire évoluer la planification de la production électrique en fonction des flux et délais pour une meilleure optimisation de la production par rapport à la consommation.
  • Et enfin je m’accorde avec Mr Karim BEN AHMED sur le fait que la réalisation d’audit énergétique est un premier grand pas dans une démarche d’efficacité énergétique car elle permet d’identifier les postes les plus énergivores et de préconiser des actions techniques afin de réduire la consommation énergétique.

5. Quels résultats ou changements concrets vous amèneraient à considérer que la transition énergétique est réussie ?

De mon point de vue la transition énergétique sera atteinte lorsque le monde voudra régresser en matière de confort, ce compromis est la celle voie viable pour atteindre une transition énergétique durable, cela s’explique par le fait que d’une part nous avons une demande d’énergie en croissance exponentielle et d’autre part des systèmes de production d’énergie limités et une raréfaction des ressources énergétiques de plus en plus pressante.

En outre pour qu’elle réussisse la transition énergétique devrait passer par une gestion sobre et efficiente des ressources énergétiques, le développement des énergies renouvelables, la maîtrise et l’optimisation de la consommation d’énergie via l’amélioration de l’efficacité énergétique et les évolutions comportementales en termes de consommation énergétique est une nécessité dans certains contextes internationaux où les infrastructures énergétiques ne sont pas aussi développées qu’en Europe, et avec un gisement énergétique important.

L’Afrique est souvent citée en exemple avec des cas pratiques de mise en œuvre sur les réseaux isolés.

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.