Selon l’ONPE le phénomène de précarité énergétique touche près de 5 millions de ménages. La loi du 12 juillet 2010 en propose aussi une définition :   » est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ».

Des aides financières existent au titre du Fonds de Solidarité pour le Logement, des tarifs sociaux de l’énergie ou pour la rénovation du logement. Cela dit, il est de plus en plus nécessaire d’engager un débat public sur ces sujets, sans zones d’ombre.

Rencontre avec Laurent Nataf, président de l’AFDES, l’Agence Française de l’Energie Solidaire.

1. Bonjour Laurent  et bienvenue. Présentez-vous en quelques mots…

Bonjour, Je suis Laurent Nataf, président de l’AFDES (Agence Française de l’Energie Solidaire). Notre rôle est l’amélioration de l’efficacité énergétique des ménages français notamment en isolant leur habitat grâce aux certificats d’économies d’énergie (CEE).

2. Comment définiriez-vous l’efficacité énergétique ?

L’efficacité énergétique doit être avant tout une optimisation des consommations. La baisse des consommations énergétiques doit être un défi prioritaire et doit passer avant les changements de mode d’énergie.

3. Quel est votre point de vue sur les principaux obstacles en jeu?

L’obstacle principal étant évidemment l’investissement financier dans ces travaux d’efficacité énergétique. Cependant, une meilleure communication de la part des organismes publiques sur les dispositifs d’aides existants permettrait d’en faire bénéficier beaucoup plus de monde et donc d’accélérer notre transition énergétique.

4. Quels leviers, dans votre domaine d’activité, pourraient être utilisés pour accélérer les choses ?

Nous réalisons des travaux d’isolation chez les particuliers pour 1€, ces travaux sont financés par les certificats d’économie d’énergie, donc par les distributeurs d’énergie en France.

Ce système permet donc aux ménages les plus modestes un accès quasi gratuit à des travaux assez coûteux. Notre levier principal étant la communication, il faut informer la population de l’existence de ce dispositif.

Malheureusement, les pouvoirs publics n’en parlent pas assez.

5. Quels résultats ou changements concrets vous amèneraient à considérer que la transition énergétique est réussie ?

Nous avons aujourd’hui environ 2 millions de maisons en France déclarées en tant que « passoires énergétiques », nous aurons déjà fait un grand pas le jour où elles seront toutes isolées aux normes en vigueur.

 

A propos de l’AFDES, l’Agence Française de l’Energie Solidaire.

L’agence Française De l’Energie Solidaire (AFDES) lutte principalement contre la précarité énergétique des ménages en réalisant les travaux d’isolation leur permettant de faire des économies d’énergies.

Pour plus d’information, rendez-vous sur : http://energiesolidaire.fr/

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.