L’efficacité énergétique, tout le monde est pour. Cependant, différents obstacles ralentissent son déploiement, pourtant indispensable à la transition énergétique.

Rencontre avec Valentin ANTONY, responsable Efficacité Énergétique Industrie chez SPIE.

1. Bonjour Valentin et bienvenue. Présentez-vous en quelques mots…

Je suis passionné de challenges techniques, de développement et d’innovation. J’ai la chance de pouvoir être au cœur de ces défis en exerçant le métier de responsable efficacité énergétique au sein de la division Industrie de SPIE France.

2. Comment définiriez-vous l’efficacité énergétique ?

Il existe plusieurs définitions plus ou moins officielles. Elle est décrite par la commission européenne comme « le rapport entre les résultats, le service, la marchandise ou l’énergie que l’on obtient et l’énergie consacrée à cet effet ».

C’est une définition qui à mon sens invite à ne s’imaginer que la notion de rendement énergétique. J’aime plutôt la définir à mes clients et mon entourage comme la recherche du juste besoin énergétique au meilleur prix.

3. Quel est votre point de vue sur les principaux obstacles en jeu?

Malheureusement, les obstacles au développement de l’efficacité énergétique sont nombreux, et plus particulièrement dans l’industrie. On peut notamment citer :

  • Les prix de l’énergie et du carbone qui ne sont aujourd’hui pas à des niveaux assez hauts pour inciter/justifier les investissements ;
  • La difficulté de mobiliser des CAPEX de certains maîtres d’ouvrages ;
  • Le manque d’offre de solutions de financement de l’efficacité énergétique ;
  • La peur de ne pas pouvoir vérifier les gains réels apportés par les optimisations réalisées ;
  • Le manque de formation et de sensibilisation des maîtres d’ouvrages, mais également de la filière ;
  • Les difficultés administratives pour le montage des dossiers de subvention.

Il est important de noter que l’efficacité énergétique représente rarement une demande exprimée de façon isolée, et vient le plus souvent s’ajouter comme un « plus » à un investissement réalisé pour d’autres raisons (classiquement d’obsolescence).

Il ne faut pas le cacher, la demande française en matière de solutions d’efficacité énergétique dans l’industrie demeure pour l’heure globalement limitée au regard du potentiel de gisement d’économie d’énergie existant. Il reste beaucoup à faire et les challenges sont nombreux pour démocratiser l’efficacité énergétique.

Ce constat nous invite, en tant que société de services énergétiques, à toujours plus innover et à proposer de nouvelles offres permettant de lever ces barrières. J’aime être une partie prenante de ce challenge qui, j’en suis convaincu, nous offrira de plus en plus de potentiel de développement.

4. Quels leviers, dans votre domaine d’activité, pourraient être utilisés pour accélérer les choses ?

A mon sens, le premier levier est d’inciter les maîtres d’ouvrages à avoir recours le plus possible à de l’engagement de résultat de la part de leurs prestataires, typiquement sous forme de Contrat de Performance Énergétique (CPE). C’est une formule qui, lorsqu’elle est réalisée par des professionnels compétents (notamment l’utilisation du protocole international de mesure et vérifier de la performance énergétique IPMVP), fait sauter un grand nombre des verrous cités précédemment.

Le principe est simple : le prestataire s’engage contractuellement sur une performance cible. Si la performance est au rendez-vous, le prestataire obtient un bonus financier, le cas échéant il paye des pénalités. Les formes de CPE peuvent être multiples : avec ou sans tiers-financement, sur un équipement spécifique (rendement), un bâtiment, un site industriel, lors de projets neufs, de rénovation etc.

A noter qu’un CPE n’est pas obligatoirement accompagné d’investissement : il peut également être contractualisé au travers des contrats d’exploitation/maintenance avec une performance cible (évidemment plus modeste que sur un projet avec investissement) des installations du périmètre.

5. Quels résultats ou changements concrets vous amèneraient à considérer que la transition énergétique est réussie ?

La première chose qui me vient en tête est la mise en place d’une fiscalité carbone correspondant à l’ensemble des coûts internes et externes de l’impact des émissions. En 2017, 75 % des émissions ont été couvertes par des prix ne dépassant pas 10 dollars (8 euros) la tonne de CO2 alors qu’il devrait, selon les économistes, être aux alentours de 100€/tCO2 pour couvrir les impacts.

Cette taxation au juste prix permettrait de ne plus être déficitaire sur les conséquences des émissions des GES mais également de rendre compétitif tous les secteurs de la transition énergétique (efficacité énergétique, EnR, mobilité décarbonée).

A propos de SPIE INDUSTRIE

La division Industrie de SPIE Industrie & Tertiaire, filiale de SPIE France, propose des solutions et des services dédiés à l’Industrie et intervient dans la conception, la réalisation et la maintenance d’installations économes en énergie et respectueuses de l’environnement.

Des domaines d’intervention et de conseils couvrant toutes les étapes clés :

  • Ingénierie, conception
  • Etudes de détail
  • Installation Montage, démontage, transfert
  • Essais & commissioning
  • Maintenance
  • Exploitation industrielle
  • Installations électromécaniques : électricité : postes HTB HTA, TGBT, tableaux, armoires, groupes électrogènes… ; chauffage, ventilation, climatisation, salles blanches, instrumentation, mécanique : tuyauterie, chaudronnerie, machines tournantes…
  • Process Industriel et automatisme : électricité industrielle, automatisme & Informatique industrielle, robotique, hydraulique / pneumatique, régulation et supervision, cyber sécurité…
  • Bâtiments industriels : gestion technique du bâtiment, communications / réseaux, sécurité, sûreté, mise aux normes, facility management industriel…
  • Efficacité énergétique : échange, récupération et stockage de l’énergie, cogénération, énergies renouvelables, optimisation énergétique des utilités et process…
  • Maintenance industrielle (préventive, curative, prédictive) : Exploitation et maintenance des Utilités, Maintenance Process

Pour pour d’information, rendez-vous sur : http://www.spie.com/fr

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.