L’efficacité énergétique, tout le monde est pour. Cependant, différents obstacles ralentissent son déploiement, pourtant indispensable à la transition énergétique.

Rencontre avec Vincent LOTIERZO, responsable du pôle thermique chez HUGUET.

1. Bonjour Vincent  et bienvenue. Présentez-vous en quelques mots…

Vincent Lotierzo, 45 ans, responsable du pôle thermique au bureau d’études HUGUET à NANCY, 21 ans d’expérience professionnelle dans les domaines des fluides thermiques énergie et équipement.

2. Comment définiriez-vous l’efficacité énergétique ?

C’est l’utilisation de nouvelles technologies et procédés de mise en œuvre afin d’assurer une diminution des consommations d’énergies liées à l’utilisation et à la construction / rénovation d’un bâtiment ou d’un process industriel.

Elle doit préserver et accroitre le confort des utilisateurs et des occupants.

Son approche doit allier 3 axes principaux :

  • Une logique d’usage
  • Une logique financière
  • Une logique d’intégration urbaine

3. Quel est votre point de vue sur les principaux obstacles en jeu?

Cohérence des budgets d’opération:

En premier lieu, une opération de construction ou de rénovation doit être définie suivant un programme qui doit répondre aux attentes du maître d’ouvrage et ainsi définir d’une bonne enveloppe budgétaire de départ.

L’efficacité énergétique a un coût qui doit prendre en compte :

  • La typologie des matériels et matériaux mis en œuvre favorisant les économies d’énergies (en adéquation des réglementations en vigueurs).
  • Le respect architectural de l’existant.
  • La gêne occasionnée par des travaux en site occupé.
  • La compacité et l’orientation géographique de la construction.
  • Le confort visuel et thermique des occupants etc.

Le maître d’œuvre doit vérifier les coûts estimatifs des travaux afin de respecter le budget alloué à l’opération.

Si le budget de départ est inférieur au coût réel de construction il y a soit une dégradation du projet (donc une diminution des performances techniques du bâtiment), soit une augmentation financière du budget par le maître d’ouvrage (ce qui est moins évident).

Le choix du maître d’œuvre :

Une bonne maîtrise de l’efficacité énergétique d’un bâtiment demande de plus en plus d’études et d’outils de contrôle.

Ces études doivent être valorisées financièrement par le maître d’œuvre.

Cette valorisation dans les marchés publics sous la loi MOP n’est pas clairement identifiée mais elle doit être normalement prise en compte.

Comme pour le choix des entreprises (lors de la consultation des travaux), le choix du maître d’œuvre doit être basé sur la mieux disance (valeur technique et financière de l’offre) et non la moins disance (valeur financière seule de l’offre).

Un maître d’œuvre qui sous évalue ces honoraires au regard du travail à accomplir réduit obligatoirement ces prestations d’études et de contrôles sur le chantier.

Cela a obligatoirement un impact sur qualité de la réalisation.

Le choix des entreprises :

Comme évoqué précédemment une méthodologie de choix d’entreprise sur la mieux disance (valeur technique et financière de l’offre) est un + assurant les bonnes conditions de réalisation des travaux (sous un contrôle assidue du maître d’œuvre).

Une bonne réalisation est un point essentiel aux vues des résultats en termes d’efficacité énergétique.

L’efficacité énergétique au détriment du confort des occupants :

Nous sommes bien d’accord, ce n’est pas le but, mais il peut arriver qu’une mauvaise approche bioclimatique du projet peut dégrader le confort des occupants (surtout en saison estivale).

En tant que maître d’œuvre, il est primordial d’assurer une bonne analyse du bâti via ces outils d’études thermiques (simulation thermique dynamique, calculs réglementaires thermiques, BIM etc.) et d’avoir « du bon sens » dans ces choix de conception.

Tous projet est à considérer comme un prototype.

Le travail d’équipe :

Les liens de travail tous au long des études et des travaux entre le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre et les entreprises sont garants d’une bonne réalisation et d’un résultat attendu sur les consommations d’énergies.

Ces liens sont à mettre impérativement en place et à préserver.

L’exploitation et la maintenance :

Pour que les résultats énergétiques attendus d’un projet soient atteints il ne suffit pas d’assurer une bonne réalisation.

Il est nécessaire que le bâtiment soit géré en exploitation et en maintenance via des entreprises spécialisées.

La passation entre les entreprises qui ont assurées les travaux et les entreprises qui assureront l’exploitation et la maintenance n’est jamais évidente.

La logique voudrait que la même entreprise assure les 2 prestations mais cela reste rare.

C’est généralement du aux procédures des marchés qui scinde ces 2 prestations (les budgets d’un maître d’ouvrage pour la réalisation et l’exploitations sont différents).

Seul des projets de grande importance peuvent allier ces 2 prestations (procédure REM, CREM et autre).

4. Quels leviers, dans votre domaine d’activité, pourraient être utilisés pour accélérer les choses ?

Seul et chacun dans son coin nous n’arriverons à rien, même avec toute l’énergie du monde (sans jeu de mot !).

Peut être serait-il bon de mettre en place une structure permettant de regrouper les professionnelles du bâtiment dans les domaines de l’énergie.

Un ensemble de ressources permettant d’organiser et de cadrer les moyens nécessaires inhérents à l’efficacité énergétique.

5. Quels résultats ou changements concrets vous amèneraient à considérer que la transition énergétique est réussie ?

A mon sens, considérer que la transition énergétique sera réussie est une illusion.

La transition énergétique est un vecteur, une marche en avant écologique nécessaire et une perpétuelle remise en cause.

 

A propos du bureau d’étude BET HUGEUT

BET HUGUET, entreprise créée en 1994, pionnière et visionnaire dans le pilotage de l’énergie, forte de plus de 20 collaborateurs, ingénieurs et techniciens, vous propose une approche cohérente, professionnelle et surtout complète de votre problématique énergétique.

En effet notre expertise reconnue par de nombreux maîtres d’ouvrages au plan national nous per met de proposer une approche originale et fiable dans 4 domaines majeurs :

  • les fluides (électricité, chauffage et ventilation)
  • les énergies renouvelables (biomasse, géothermie, solaire, photovoltaïque)
  • le suivi d’exploitation (en thermique et en éclairage public)
  • le tous corps d’état

Nous sommes des assistants à maître d’ouvrage et des maîtres d’oeuvre conscients des enjeux énergétiques et avons l’ambition de mettre nos compétences au service de nos clients pour les assurer de la maîtrise complète de leurs postes énergétiques.

Pour plus d’information, rendez-vous sur : https://www.bet-huguet.com/

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.