Ils l’avaient annoncé en 2016, ils l’affirment aujourd’hui : Google est en train d’atteindre son objectif de 100 % d’énergies renouvelables d’ici fin 2017 pour ses 70 bureaux et 15 data centers répartis dans le monde. Plus précisément, ce bilan tient compte de l’ensemble des filiales d’Alphabet, la maison mère de Google, qui rassemble Google Inc, Nest Labs, Sidewalk Labs, Google Fiber, Calico… Alphabet affirme, dans son rapport environnemental de 2017, être le premier acheteur d’énergies renouvelables au monde.

À chaque utilisation du moteur de recherche Google, à chaque page actualisée sur les comptes Gmail, à chaque vidéo téléchargée sur la plateforme Youtube… de l’énergie est utilisée. L’ensemble des infrastructures Google consommerait ainsi 5,7 térawatts-heures par an, soit à peu près l’équivalent d’une ville comme San Francisco (865 000 habitants). « Mais ce sont les data centers qui utilisent, de loin, le plus d’énergie », explique Marc Oman, responsable de l’approvisionnement en électricité pour les data centers de Google en Europe.

Continuez à lire  : Energies renouvelables : Google s’achète une image de bon élève

 

Sujets associés

One Thought to “Google : 100% de son alimentation en énergies renouvelables”

  1. Google a imaginé de nombreuses solutions pour réduire l’empreinte énergétique de ses dispositifs. Son Cloud comme son moteur de recherche qui permet le référencement des sites internet sont extrêmement énergivores pour leur fonctionnement mais ils sont également des gros producteurs de chaleur et nécessitent là encore des dépenses d’énergie considérables pour le refroidissement des serveurs informatiques. Ainsi par exemple des solution sous-marines ou aux pôles ont été envisagées. Mais c’est peut être également une manière de déplacer le problème de l’impact environnemental.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.