La rénovation énergétique des bâtiments publics est un enjeu majeur de la transition énergétique qui nécessite des investissements importants dans la durée. Cependant, différents obstacles ralentissent son déploiement.

Rencontre avec  Lionel GUY, Chef de projets énergies renouvelables et efficacité énergétique au sein du Département énergie et climat – ARENE de l’IAU îdF.

1. Bonjour Valentin et bienvenue. Présentez-vous en quelques mots…

Bonjour, je suis chef de projets spécialiste dans le déploiement des énergies renouvelables et le développement des projets d’efficacité énergétique plutôt à destination des acteurs publics dans l’accompagnement des politiques publiques mais également dans des projets plus concrets.

2. Comment définiriez-vous l’efficacité énergétique ?

Très simplement l’efficacité énergétique consiste à un fournir un service identique en consommant moins d’énergie en comparant d’une situation initiale. Il s’agit du rapport entre le résultat, le service fourni et l’énergie consommée. Mais cela relève également de situation et de techniques extrêmement différentes selon que l’on étudie le secteur industriel, batimentaire ou la mobilité par exemple.

Dernière l’efficacité énergétique se cache des notions économiques mais également des notions d’usage, de confort, de valeur verte dans le cas du bâtiment par exemple et plus largement d’empreinte écologique. L’efficacité énergétique au même titre que la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelable est une pierre essentielle à la transition énergétique.

3. Quel est votre point de vue sur les principaux obstacles en jeu?

A mon avis les deux principaux obstacles sont financiers et humains. Les sujets sur lesquels je travaille, nécessitent des investissements importants et une adaptation des usages. Par exemple, la rénovation du patrimoine public implique des investissements à court, moyen et long termes tout en définissant des mesures organisationnelles qui vont permettre l’atteinte des objectifs et mais aussi assurer le suivi de cette performance.

Cela nécessite de bien calibrer les travaux d’efficacité énergétique, d’anticiper les investissements et d’organiser le suivi de la performance pour mettre en place d’éventuelles mesures correctives.

4. Quels leviers, dans votre domaine d’activité, pourraient être utilisés pour accélérer les choses ?

Le nœud du problème pour les acteurs publics consiste à trouver de nouvelles solutions de financement et à assurer la performance pour amortir les investissements. Plusieurs leviers pourraient être mis en place ou accélérer pour faciliter le passage à l’acte. La mutualisation des travaux de différentes collectivités est une bonne idée. Elle permet un partage d’expérience au sein des collectivités, des groupements d’achats de services énergétiques ou de mutualiser le suivi. La SPL OSER en région Auvergne Rhône-Alpes est un bon exemple, elle permet de mutualiser une offre technique et financière à ses actionnaires.

Le développement de nouveaux schémas financiers est aussi un bon levier. L’intracting est une bonne solution qui permet de créer et sanctuariser un fonds pour l’efficacité énergétique sur le long terme au sein de la collectivité.

5. Quels résultats ou changements concrets vous amèneraient à considérer que la transition énergétique est réussie ?

La transition énergétique sera réussie lorsqu’elle sera perçue comme une opportunité de développement plutôt que comme une contrainte.

A propos de l’ARENE

Depuis plus de 20 ans l’ARENE Île-de-France accompagne les territoires franciliens dans leurs démarches énergie climat.

Ainsi, ARENE s’attache à appliquer au maximum les principes du développement durable dans la conduite de l’ensemble de ses projets avec les collectivités :

  • participation et engagement multi-partenarial,
  • gouvernance élargie,
  • transversalité des thématiques,
  • coconstruction d’outils,
  • évaluation des actions.

Pour pour d’information, rendez-vous sur : https://www.areneidf.org/

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.