Dans la cadre de la Semaine européenne du Développement durable, nous avons aujourd’hui assisté à la ceremonie d’ouveture de la Biennale 1.618.

Une manifestation visionnaire qui fédère  un réseau international impressionnant de marques, d’entrepreneurs, de créatifs dans le but de redéfinir le luxe de demain et s’engager dans un nouvel art de vivre, responsable et durable.

Pourquoi 1.618?

On l’appelle «nombre d’or», résultat d’un calcul mathématique, issu de l’observation de la nature, qui définit l’harmonie universelle. En 2009, Barbara Coignet choisit 1.618 comme nom de sa nouvelle agence réunissant cette année une quarantaine d’exposants, dont 25 marques qui présentent leur démarche innovante.

Le rendez-vous s’ouvre également à une dizaine d’acteurs du sourcing, comme Think Beyond Plastic, qui interroge les nouveaux emballages durables, mais aussi la marque brésilienne Osklen pour Instituto-E, son laboratoire de nouveaux textiles, Fairmined, qui entend faire émerger une approche responsable de l’industrie minière pour le secteur du bijou, ou encore Organica, nouveau label laine d’excellence du groupe textile international Chargeurs.

Des prix pour récompenser l’innovation

Durant ces jours, 3 prix seront décernés : Le « HEC et 1.618 sustainable luxury awards » qui honorera la démarche de Développement Durable la plus audacieuse, le « Coup de cœur du Jury » et le « Prix du public 1.618 » décerné par les visiteurs. Et en hommage au nom de ce salon qui fait référence au nombre d’or résultant d’un calcul mathématique, issu de l’observation de la nature qui définit l’harmonie universelle, utilisé en musique, art, architecture ou économie…tout visiteur vêtu d’or de la tête aux pieds se fera offrir un accès gratuit à La Biennale 1.618.

 

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.