Les porteurs de projets d’énergies renouvelables sont à l’évidence enclins à se tourner vers les sites les mieux dotés en ressources naturelles (soleil, vent, biomasse, etc.), ce qui va généralement de pair avec la recherche de grands espaces ou de territoires à faible densité d’habitations.

Ce sont donc très logiquement les territoires ruraux qui se retrouvent les plus convoités puis les plus équipés en sites producteurs d’énergie renouvelable et singulièrement d’électricité d’origine renouvelable.

L’essentiel de la capacité française de production d’électricité renouvelable réside dans de très nombreuses petites communes rurales

Ayant initié sa politique d’équipement en sites d’électricité renouvelable au tout début des années 2000 (hors sites hydrauliques bien sûr) la France a en 17 années porté la puissance installée sur son territoire :

  • De 0 à 13600 MW d’électricité éolienne
  • De 0 à 7600 MW d’électricité photovoltaïque
  • De 0 à 1950 MW d’électricité issue de la biomasse

Sources : panorama de l’électricité renouvelable 2017 – Syndicat des Energies Renouvelables

Cette capacité installée (qui équivaut globalement à près de 13 réacteurs nucléaires de dernière génération EPR) a couvert 8% des besoins en électricité français en 2017.

Continuez à lire : Transition énergétique : la place grandissante des territoires ruraux

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.