L’objectif national annoncé lors de la COP 21 est de porter la part des énergies renouvelables à 32 % en France pour 2030. Est-ce possible ? Quel potentiel de ressources peut-on espérer ? Nous avons posé ces questions à Nathalie Saker, enseignant-chercheur à l’école d’ingénieurs ESME-Sudria, où elle est responsable du Master « Énergies renouvelables et Environnement ».

Quel est le potentiel de la France en matière d’énergies renouvelables ?

La France a un bon potentiel pour l’éolien et le solaire. Pour l’énergie solaire, je prendrai le cas du sud-est, près de Marseille. Sur une installation photovoltaïque typique de 85 kW, la surface requise est de 4.000 m2 (en respectant une certaine distance entre les différents rangs de panneaux solaires), pour une production annuelle d’électricité d’environ 130 MWh. La part du solaire en France, qui est actuellement de 1,32 %, pourrait être notablement augmentée. Quant à l’éolien, le pays représente le deuxième gisement en Europe, après le Royaume-Uni.

Source : Quelle place pour les énergies renouvelables en France ?

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.