La RATP est bien décidée à faire de sa transition énergétique un atout concurrentiel.

L’an passé, elle s’est dotée d’une feuille de route avec un objectif global de 20 % de réduction de la consommation d’énergie par voyageur-kilomètre entre 2015 et 2025 et de 50 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Et 80 % des gains sur les émissions seront atteints grâce à son plan bus 2025, lancé en 2014, qui prévoit 100 % de véhicules propres roulant à l’électricité ou au gaz renouvelable (bioGNV) d’ici à 2025.

Continuez à lire  : Quand la RATP roule aux économies d’énergies

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.