Aucun Etat ne semble réussir à promouvoir un modèle duplicable de transition énergétique, pas même l’Allemagne ni la Chine, des pays pourtant perçus comme des acteurs de premier plan.

Deux degrés de plus au thermomètre. C’est ce qu’il faudra pour déstabiliser l’ordre mondial. D’après le dernier rapport du GIEC , un tel scénario pourrait se produire à l’horizon 2080 si rien n’est fait pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre.

Dans ce paysage un brin apocalyptique, il serait de bon ton de se demander si la transition énergétique aussi plébiscitée que désirée porte ses fruits. Eu égard aux chiffres avancés par le BP Statistical Review of World energy publié en juin 2018 , les fanfaronnades devront attendre. En 2017, les émissions de carbones dues à la consommation d’énergie ont atteint le chiffre record de 33.444 millions de tonnes, soit une hausse de 1,6% par rapport à 2016.

Continuez à lire : La transition énergétique reste en panne de modèle

Sujets associés

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.